Les conséquences du non respect de la propriété d’autrui

Dans Sentier 24

Sur le GR®6 qui est commun avec une boucle inscrite au PDIPR, un chemin communal passant à coté du château de Commarque, a vu des randonneurs peu respectueux se permettre à maintes reprises de sortir du chemin balisé pour ramasser des fruits et autres sur des propriétés privées. Par la même occasion ils ont pris des photos des maisons (extérieur et intérieur) en ne respectant aucunement les règles de la pro-priété privée.
De tels agissements ont déclenché la colère des propriétaires. Après plusieurs avertissements et interven-tions houleuses, le même scénario se reproduisant a fini par les excéder entrainant des conflits pour faire respecter leurs biens.
Ces derniers sont en droit de porter plainte contre l’association ou le responsable du groupe pour violation de leur propriété. Imaginons les problèmes qui pourraient en découler ! Pas sur que l’assurance fonction-ne !
Avant qu’il ne se produise un incident irréversible, le maire de la commune excédé par la situation après plusieurs interventions, a pris la décision d’un arrêté municipal interdisant le passage sur le chemin com-munal et par conséquent sur le GR®6 et le PDIPR.
Devant la gravité de la situation il est envisagé de déplacer le GR®6, ce qui s’avère très compliqué : de nombreuses démarches et des frais conséquents. Mais c’est aussi le mécontentement de randonneurs res-pectueux, du propriétaire du château de Commarque, et des différents intervenants.
La situation reste à ce jour difficile, tout ceci à cause de gens irrespectueux.
La commission de formation du CDRP 24 rappelle l’intérêt de respecter la charte du randonneur.
Restons sur les chemins balisés mais aussi respectons les chemins privés. Lorsque nous marchons sur les chemins (balisés ou non), nous sommes parfois chez autrui. Certains chemins ont des conventions de passage avec des propriétaires qui peuvent annuler leur accord. Ne jamais pénétrer sur les propriétés pri-vées clôturées ou non, avec ou sans écrit d’interdiction.
Ne jamais ramasser de fruit sur les arbres, le fruit appartient à l’arbre et l’arbre au propriétaire du sol. Suivant les fruits tombés et si le chemin est public ou non, en ramasser 2 ou 3 pour les goûter sur place est acceptable mais en ramasser une pleine poche, non. Pour éviter les pépins demander l’autorisation au propriétaire. Un problème qui reste bien délicat …

Serions-nous content de voir des gens faire leurs courses dans notre jardin ? Je suppose que non alors ne le faisons pas chez les autres.
Imaginez un groupe où chacun ramasse quelques noix, ce sont des kilos qui peuvent être pris illégalement. Sachant que souvent ce sont des revenus pour les propriétaires, seriez-vous d’accord que l’on vienne prendre fruits ou légumes chez vous !
La propriété d’autrui doit être respectée. Evitons les conflits si nous voulons profiter de notre belle campa-gne et de ses chemins sans avoir des panneaux d’interdiction partout. En Dordogne la campagne appar-tient le plus souvent à des privés.
Le CDRP 24 et l’équipe de formation compte sur vous amis randonneurs pour être respectueux avec un comportement adulte. Animateur de randonnée, veillez à faire respecter ces consignes afin d’éviter ces incivilités qui peuvent engendrer de lourdes conséquences.
Bonne randonnée à tous. CDRP24 commission formation.